Rappel de la règle de trois

Stéphane Thibault >_

Un des outils méthodologiques les plus importants dans votre carrière universitaires, pour tout type de production scientifique, est sans contredit ce que l’on appelle « la règle de trois ». Lorsque j’ai donné le REL1174 pour la première fois, j’ai reçu quelques critiques d’étudiants me reprochant d’avoir passé trop de temps en classe sur cette règle de base, m’a-t-on alors dit acquise depuis fort longtemps.

Force est toutefois de constater au manque de structure de certains travaux de session qu’un professeur a l’occasion de lire chaque année qu’un petit rappel occasionnel ne peut que vous aider à mieux intégrer la méthode.

Celle-ci est en effet fort simple : qu’il s’agisse d’un travail de session, d’un exposé oral, de la rédaction d’un article scientifique, d’un mémoire ou d’une thèse, le plan de base de chacun devrait initialement comporter une introduction, une conclusion et trois éléments constituant le corps de votre production, à leur tour divisés en trois sous-éléments. Vous quantifiez ensuite la charge de travail qui doit être attribuée à chaque section et vous obtenez votre plan de travail.

Prenons l’exemple d’un travail de session de 15-20 pages tel que demandé dans le cadre de ce cours. La première étape consiste à identifier nos trois axes de recherche principaux :

  • Introduction
  • Section 1
  • Section 2
  • Section 3
  • Conclusion

Ajoutons-y maintenant nos pages liminaires et postliminaire, puis quantifions la charge de travail à accomplir :

  • Page couverture (1 p.)
  • Table des matières (1 p.)
  • Introduction (½-1 p.)
  • Section 1 (4 p.)
  • Section 2 (4 p.)
  • Section 3 (4 p.)
  • Conclusion (½-1 p.)
  • Bibliographie (1 p.)

Nous obtenons déjà un total de 16-17 pages beaucoup plus accessible grâce à une division du corps de notre travail en trois blocs principaux de 4 pages. Ajoutons cette fois le second niveau de développement. Nous obtenons ainsi la structure suivante :

  • Page couverture (1 p.)
  • Table des matières (1 p.)
  • Introduction (½-1 p.)
    • Sujet amené (1 par.)
    • Sujet posé (1 par.)
    • Sujet divisé (1 par.)
  • Section 1 (4 p.)
    • Introduction des aspects traités dans la section 1 (½ p.)
    • Aspect 1 (1 p.)
    • Aspect 2 (1 p.)
    • Aspect 3 (1 p.)
    • Conclusion de section et lien de transition (½ p.)
  • Section 2 (4 p.)
    • Introduction des aspects traités dans la section 2 (½ p.)
    • Aspect 1 (1 p.)
    • Aspect 2 (1 p.)
    • Aspect 3 (1 p.)
    • Conclusion de section et lien de transition (½ p.)
  • Section 3 (4 p.)
    • Introduction des aspects traités dans la section 3 (½ p.)
    • Aspect 1 (1 p.)
    • Aspect 2 (1 p.)
    • Aspect 3 (1 p.)
    • Conclusion de section (½ p.)
  • Conclusion (½-1 p.)
    • Rappel de votre question centrale (1 par.)
    • Synthèse de vos conclusions (1 par.)
    • Conclusion ouverte (1 par.)
  • Bibliographie (1 p.)

Il suffit ensuite de nous rappeler l’autre règle de base de la rédaction, « une idée, un paragraphe », et nous sommes en affaires pour la suite de notre carrière universitaire !

Dans le cas d’un exposé oral de 15 minutes par exemple, nous n’avons qu’à substituer un nombre de minutes au nombre de pages, alors que pour un mémoire ou une thèse, nous ajoutons un zéro à la suite des nombres indiqués. La structure de base demeure toutefois toujours la même.

Bien entendu, la « règle » de trois doit ici être comprise au sens d’un canevas de base qui évoluera au fil de votre recherche et non d’un cadre rigide duquel on ne peut s’échapper. Il est toutefois fortement conseillé comme point de départ de vos productions scientifiques, notamment à ceux et celles qui, perdus dans leurs pensées, « s’écoutent écrire »… J’invite d’ailleurs ceux qui se reconnaissent en cette phrase à prendre le petit 5 minutes nécessaire pour ébaucher le plan de réponse à une question d’examen par exemple, sur une feuille blanche ou dans la couverture du cahier de réponse lorsqu’un endroit est prévu à cet effet, avant d’y répondre ; votre pensée n’en sera que plus claire et facile à suivre pour votre lecteur.