Archives for the tag “ 1957 ”

Stéphane Thibault >_

La thèse autochtoniste s’appuie en effet en grande partie sur une théorie linguistique ingénieuse et solide mise en lumière il y a un quart de siècle [première moitié du 20e s.], et soutenue par des savants éminents : selon eux la langue étrusque serait la descendante directe d’une langue pré-indo-européenne parlée autrefois dans la plus grande partie du bassin méditerranéen. Les Étrusques, isolés par les poussées migratrices des peuples italiques auraient résisté à l’invasion linguistique, et subsisté comme une île au milieu des nouveaux parlers, de même que le basque moderne représente le vieil ibérique survivant à l’invasion latine.

Hus, Alain (1957). Les Étrusques, Peuple secret, Paris, Librairie Arthème Fayard, coll. « Les temps et les destins » p. 53-54.

Stéphane Thibault >_

Foie de Plaisance

Foie de Plaisance (Source à conf.)

On a précisément retrouvé à Plaisance, ville occupée au Ve siècle par les Étrusques, un foie de bronze très curieux, qui était une sorte d’aide-mémoire à l’usage des haruspices chargés de scruter ces entrailles : il est divisé sur l’une de ses faces en compartiments portant chacun le nom d’une divinité, et représente, selon la croyance de base de l’haruspicine, la projection minuscule de la topographie céleste où l’on plaçait la demeure des dieux ; si un signe insolite se manifeste dans l’une de ces cases, on en déduit qu’il représente un avertissement ou la volonté du dieu correspondant, qu’il ne s’agit plus dès lors que d’interpréter et de satisfaire.

On n’a pas manqué de signaler les rapports de ce foie étrusque avec les nombreux foies babyloniens en terre-cuite que les fouilles d’Orient nous ont livrés, non plus que la correspondance frappante entre le concept étrusque du foie conçu comme microcosme et celui, identique, qui est à la base de l’hépatoscopie babylonienne ; correspondance à la vérité si étonnante qu’elle ne peut s’expliquer que par une origine commune des deux sciences.

Hus, Alain (1957). Les Étrusques, Peuple secret, Paris, Librairie Arthème Fayard, coll. « Les temps et les destins », p. 47-48.

Foie de Plaisance