Archives for the tag “ 2010 ”

Stéphane Thibault >_

Le 1 % le plus riche de la population canadienne a empoché près de 14 % des revenus nationaux en 2007. Leur part augmente depuis les années 1980.

Les Canadiens qui gagnent le mieux leur vie et qui représentent 1 % de la population du pays ont empoché près de 14 % des revenus déclarés en 2007, conclut une étude du Centre canadien des politiques alternatives, qui est basée sur les déclarations de revenus.

Ainsi, la part des revenus que ces « super riches » ramènent à la maison n’a cessé de croître à un rythme constant depuis le début des années 1980, pour atteindre 13,8 % en 2007.

Cela renverse une tendance qui a longtemps été observée durant la période d’après-guerre — soit au cours des années 1950, 1960 et 1970 — et pendant laquelle les revenus semblaient être répartis plus équitablement.

L’auteure de l’étude, l’économiste Armine Yalnizyan, a effectué sa recherche avec les données des déclarations de revenus compilées par le professeur d’économie Mike Veall, de l’Université McMaster, à Hamilton, en Ontario.

La part des revenus que les Canadiens les plus fortunés — 1 % de la population — ont gagnés par rapport aux revenus totaux déclarés a presque doublé entre la fin des années 1970 et 2007.

L’étude démontre en outre que les « super riches », le 0,1 % des individus les plus à l’aise financièrement, ont amassé leur fortune en accumulant leurs salaires, aidés en cela par un régime fiscal qui n’a pas suivi l’augmentation des bénéfices versés aux dirigeants d’entreprises.

C’est tout le contraire de ce qui se passait dans les années 1940, quand les personnes les plus riches étaient essentiellement des entrepreneurs qui faisaient fortune grâce aux revenus de leur compagnie, et non aux bénéfices décidés par un conseil d’administration et des actions.

PC (2010). « Les riches continuent de s’enrichir », Métro Montréal, édition du 2010-12-02, p. 13.

Stéphane Thibault >_

Selon un sondage réalisé par Léger-Marketing [sic], les francophones gagnent près de 2000 $ de plus que les anglophones par année.

[…]

Dans l’ensemble, le revenu des Québécois s’élève à environ 26 400 $ contre 24 600 $ chez les anglophones, un écart de 1800 $.

Le journal de Montréal (2010). « Les francos gagnent plus que les anglos », Le journal de Montréal, édition du 2010-05-04, p. 39.

Stéphane Thibault >_

AFP | On se suicide plus au Québec qu’ailleurs au Canada, selon un document publié par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

En 2008, 1103 Québécois ont mis fin à leurs jours. Les hommes passent plus facilement à l’acte que les femmes puisqu’ils étaient 842 contre 260, selon ce rapport publié jeudi [2010-05-20].

Le Québec enregistre 23,8 suicides pour 100 000 personnes chez les hommes et 6,6 chez les femmes, ce qui le rapproche des chiffres français, tandis que la moyenne canadienne, comparable à celle de la Norvège, est de 16,9 pour les hommes et 5,1 pour les femmes.

En 2008, 41 % des personnes qui se sont suicidées avaient plus de 50 ans. En 1999, cette tranche d’âge n’en représentait que 27 %.

Le journal de Montréal (2010). « Haut taux de suicide au Québec », Le journal de Montréal, édition du 2010-05-22, p. 21.

Voir également :

Gagné, Mathieu et Danielle St-Laurent (2010). « La mortalité par suicide au Québec : tendances et données récentes, 1981 à 2008 », en ligne, < http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1046_Suicide2010.pdf >, Québec, Institut national de santé publique du Québec, 19 p.

Stéphane Thibault >_

Source :
Boivin Filion, Aude (2010). « Entrevue avec Jimmy Wales sur le futur de Wikipedia, au Webcom Montréal – Actualités Techno – Internet », Branchez-vous !, online, <http://techno.branchez-vous.com/actualite/2010/05/jimmy_wales_fondateur_wikipedi.html>, published on 2010-05-27, visited on 2010-06-02.

Stéphane Thibault >_

Extrait des règlements officiels du concours La meilleure job d’été au monde [PDF] :

Sélection des finalistes

13. Trois (3) finalistes seront sélectionnés parmi les participants dont la vidéo aura obtenu le plus grand nombre de votes du public pendant la période de votes n° 1 (40 %) et selon une évaluation par un jury des vidéos soumises (60 %).

Vote du public

14. Période de votes n° 1. Du 27 avril 2010 au 21 mai 2010 à 23h59 (HE), toute personne peut voter pour la vidéo qu’elle préfère, y compris pour la vidéo qu’elle a soumise. Pour voter, vous pouvez :

14.1 visitez le www.lameileurejob.ca et visionnez et votez pour les vidéos désirées [Par exemple Stéphane de Chomedey, Laval | La meilleure job d’été au monde !] en suivant les instructions à cet effet ;

14.2 visitez le www.youtube.com et visionnez les vidéos désirées [Par exemple La meilleure job d’été au monde – Stéphane Thibault (2010) !] en cliquant sur les vidéos ;

14.3 visitez le www.youtube.com et votez pour les vidéos désirées en cliquant sur l’icône de la main avec le pouce pointant vers le haut sous chacune des vidéos [Vous pouvez donc voter pour moi même si vous supportez déjà un(e) autre candidat(e)].

Sous réserve des limites de votes indiquées au paragraphe suivant, vos votes seront enregistrés.

15. Limites de votes. Toutes personne doit respecter les limites de votes suivantes, à défaut de quoi son ou ses votes ne seront pas enregistrés ou pourront être annulée, selon le cas :

15.1 un (1) vote par vidéo sur le site Internet du concours par adresse IP par jour pendant toute la durée de la période de votes ;

15.2 un (1) vote par visionnement d’une vidéo sur le site Internet de Youtube [sic] par adresse IP par jour pendant toute la durée de la période de votes ;

15.3 un (1) vote en cliquant sur l’icône de la main avec le pouce pointant vers le haut par vidéo sur le site Internet de Youtube [sic] par adresse IP par jour pendant toute la durée de la période de votes ;

15.4 [s]i une même vidéo reçoit, le même jour et de la même adresse IP, un vote sur le site Internet du concours et un vote sur le site Internet de Youtube [sic] résultant d’un clic sur l’icône de la main avec le pouce pointant vers le haut, un seul vote sera comptabilisé ;

15.5 l’utilisation d’une seule adresse IP est permise pour toute la durée du concours.

Jury

16. Les 25 et 26 mai 2010, aux bureaux des organisateurs du concours, un jury composé de représentants des organisateurs du concours et de représentants du comité de Communications de la Fierté Régionale évaluera les vidéos soumises conformément au présent règlement. Les vidéos seront jugées en fonctions de critères d’évaluation prévus au paragraphe 4 du présent règlement.

17. Chances d’être sélectionné finaliste. Les chances qu’un participant soit sélectionné finaliste dépendent du nombre de vidéos enregistrées et diffusées [notre emphase], du nombre de votes obtenus pour chacune de ces vidéos pendant la période de vote n° 1 (40 %) et de la qualité des vidéos évaluées par le jury en fonction des critères de sélection (60 %).

Stéphane Thibault >_

La tenue simultanée cet hiver des cours REL1174 sur les Religions de l’Occident ancien, dont j’ai la charge, et HIS4163 sur la Mythologie grecque et romaine, dispensé par le professeur Gaétan Thériault, s’avère plutôt problématique pour le bon déroulement de notre session. Comment, en effet, préparer un cours d’introduction qui demeure pertinent quand une partie du groupe abordera dans les détails, deux jours plus tôt, et ce pour l’ensemble des semaines consacrées au volet gréco-romain, des thèmes que nous ne pourrons traiter qu’en surface ?

Cette situation s’avère d’autant plus problématique que c’est précisément avec l’aide du professeur Thériault que j’ai développé la structure actuelle du cours REL1174 en prévision de la session d’hiver 2005. Vous aurez ainsi compris que c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai fait le pari d’une approche qui accorde tant d’importance à la construction scientifique du discours religieux des peuples soumis à notre étude, avec espoir que celle-ci s’avérera complémentaire tout en s’acquittant de la tâche qui lui est impartie.

Je n’en appréhende toutefois pas moins le déroulement des prochaines semaines où les risques de redondance seront particulièrement accrus entre les cours des deux départements. Je vais poursuivre ma réflexion sur la question et j’apprécierais beaucoup vos suggestions et commentaires afin de me permettre de vous offrir un cours duquel vous repartirez satisfaits en fin de session.